Chaire de recherche sur l'obésité Centre de recherche Institut Universitaire de Cardiologie et de Pneumologie du QuébecUniversité Laval
Chaire de recherche sur l'obésité ChaireRecherche et ÉducationRessourcesÉvénementsActualités
English
Chercher


Traitement

Prise en charge du traitement du surpoids et de l'obésité

Une perte de poids de 5% à 10% est un objectif réaliste recommandé pour obtenir de nombreux bénéfices pour la santé. Au-delà de 12%, la perte de poids active des mécanismes biologiques de conservation de l’énergie qui tentent de résister à une perte de poids subséquente.

Pour y parvenir, la première étape serait d'en parler à votre médecin de famille, afin de choisir la bonne stratégie de traitement et ainsi, partir du bon pied. Votre médecin sera en mesure de faire une évaluation complète de votre état de santé et de discuter des options avec vous.

Thérapie comportementale

Elle consiste à diminuer l’apport énergétique par restriction alimentaire alliée à l’augmentation de la dépense énergétique par l’activité physique. Cette stratégie concerne tous les patients en surpoids qui désirent perdre du poids. L’efficacité de cette approche est facilitée en alliant une stratégie comportementale de type « behavioral » qui consiste à modifier les habitudes de vie et assurer un soutien social et psychologique tout au long du processus de perte de poids.

Pour y arriver, il est conseillé de faire appel à un professionnel de la santé tel qu’une nutritionniste et un kinésiologue ou encore à un groupe de soutien.
Pour en savoir plus

Pharmacothérapie

Cette stratégie est un complément de la stratégie comportementale qui touche les habitudes de vie. Elle touche seulement les patients obèses, et plus particulièrement ceux qui ont des co-morbidités.

Il y a en ce moment sur le marché trois principaux médicaments dédiés à la perte de poids. L’orlistat agit au niveau de l'intestin en diminuant la digestion et l’absorption des graisses alimentaires de 30%. La sibutramine augmente la satiété suivant un repas en prolongeant l’action des neurotransmetteurs du cerveau. Un troisième médicament, le rimonabant bloque, entre autres, les récepteurs cannabinoïdes du cerveau associés au contrôle de l'appétit et de plusieurs tissus périphériques. Il est commercialisé dans certains pays européens et sous demande d’homologation aux États-Unis.

Il y a aussi des anorexigènes tels que la phentermine, une substance administrée à court terme qui mime les effets stimulants du système nerveux sympatique.

Tous ces médicaments comportent certains effets secondaires. Leur efficacité à long terme est modérée.

Pour en savoir plus

Chirurgie bariatrique

La chirurgie est réservée aux obèses morbides pour qui les stratégies comportementales et la pharmacologie n’ont pas donné la perte de poids recherchée. Les différentes techniques utilisées sont décrites dans notre section spéciale. La chirurgie est la méthode la plus efficace. Elle permet aux patients de perdre la moitié de leur poids dans l’année suivante.
Pour en savoir plus

Références...

Contrôle du poids
Guide santé, service aux citoyens
La trousse coeur en santé (Santé Canada)
Gestion des facteurs de risques pour les professionnels et le public




Haut de la page

AccueilCopyright 2006AvertissementPlan du siteNous joindre