Chaire de recherche sur l'obésité Centre de recherche Institut Universitaire de Cardiologie et de Pneumologie du QuébecUniversité Laval
Chaire de recherche sur l'obésité ChaireRecherche et ÉducationRessourcesÉvénementsActualités
English
Chercher


Prévention

Environnements facilitants

La population québécoise vit dans un environnement  obésogène 

La population canadienne vit dans un environnement obésogène que constituent les banlieues accessibles principalement par la voiture et les lieux de travail mal adaptés à un déplacement actif. Est-il éthique de ne pas procurer aux enfants des environnements urbains où ils peuvent jouer en toute sécurité? Les parents doivent-ils limiter le temps alloué à l’écoute de la télévision à leurs enfants? Une action concertée est nécessaire afin de mieux identifier les facteurs sociaux et environnementaux en partie responsables de l’épidémie d’obésité.

Il est possible de modifier les environnements afin de les rendre favorables à une saine alimentation et à la pratique régulière d’activités physiques. Les environnements se divisent en trois secteurs: le secteur de l’agroalimentaire (agriculture, transformation et distribution des aliments, recherche et développement, marketing des produits alimentaires,etc), le secteur de l’environnement bâti (aménagement du territoire, organisation du transport, planification urbaine, code du bâtiment,etc), le secteur socioculturel (médias, publicités, mode, industries « du corps », conciliation travail-famille, politique familiale, lutte à la discrimination à l’égard du poids.

voir aussi la section Environnement

--------------------

Référence...

Les problèmes reliés au poids au Québec : un appel à l’action (INSPQ)
Coalition québécoise sur la problématique du poids




Haut de la page

AccueilCopyright 2006AvertissementPlan du siteNous joindre